Vous avez dit transformation digitale ou innovation ?

Le point de vue de

Stéphanie Fontugne sur la démarche d'innovation 

Part 2

Boostpartners est régulièrement mandatée pour accompagner des entreprises qui souhaitent mettre en oeuvre des démarches d’innovation que ce soit pour améliorer leurs opérationnels ou pour faire évoluer leurs gammes de produits et services.

 

Or souvent, nous constatons que les entreprises confondent innovation et transformation digitale. 

 

Il est vrai qu’aujourd’hui il n’y a pas un jour, sans que des consultants, formateurs ou sociétés de services ne brandissent ces concepts au cours de séminaires et expliquent qu’il convient d’agir (et vite !) afin d’éviter d’être la lanterne rouge de son secteur.

Sans compter la pression des Conseils d’Administrations sur leur Comité de Direction – dont les compétences dans ces domaines restent encore limitées - pour mettre en place « tout cela » (et vite !). 

 

Alors pour tous ceux qui se demandent ce que « le tout cela » recoupe, voici un début de réponse.

Un article précédent évoque la transformation digitale, cet article se concentre sur l'innovation.

Vous pouvez le retrouver en un clic, et c'est ici ! 👈🏻

Alors quid de l’innovation ?

 

Commençons tout d’abord par indiquer que l’innovation n’est pas liée uniquement à de la technologie ou bien au numérique ; Elle n’est pas non plus une démarche ponctuelle et "hors sol" de direction d’entreprise, qui aboutirait à un changement ou une transformation voire à la découverte d’une invention. 

 

Elle est encore moins, le résultat des réflexions d’une seule personne - petit génie créatif- qui trouverait le Saint Graal après des semaines de recherches dans son laboratoire.

 

Définir l’innovation est donc plus complexe car c’est un processus et une démarche qui s’inscrit dans le temps et qui est pilotée par un leadership entrepreneurial particulier qui valorise l’éclectisme, le collectif et la curiosité. 

 

J’utiliserai donc ce qu’en disent le MIT et Stanford qui décrivent l’innovation sous forme d'équations.

 

🎯 L'innovation c'est la combinaison de :

 

 IDEE CREATIVE + MISE EN PLACE / COMMERCIALISATION = INNOVATION

 

Ou encore :

 

INNOVATION = INVENTION X COMMERCIALISATION 

 

  • Bref, le résultat de tout cela est qu’il n’y a pas d’innovation sans commercialisation et création de valeur pour le client.

 

       Autrement dit, des idées incroyables et hors du commun ne font pas une innovation si elles ne                trouvent pas un marché et ne correspondent pas à un besoin de clients qui achètent le bien ou le        service proposés.

 

  • L’innovation est un processus d’entreprise qui nécessite de mettre ensemble des personnes de culture, d’expériences et de séniorité différentes en vue de réaliser un objectif commun avec à un moment donné, certaines contraintes claires (temps, budget).

        L’innovation nécessite de pouvoir remettre en cause, de questionner les modèles d'affaires et les             produits ou les services existants. Et bien sûr également, l'organisation.

 

       Prenons un exemple concret, le commerce de détail: un des points d’amélioration demandé par le            client dans les magasins, est par exemple de diminuer le temps d’attente aux caisses.

       Des améliorations ont été apportées notamment par l'utilisation de la technologie, pour diminuer le        temps d’attente notamment par le scan des produits sur des caisses dédiées à cela, mais cette                  facilitation technologique n'est pas en tant que telle, une innovation.

 

       Et, si l’on prend ce même exemple, l’innovation consiste à remettre en cause le paiement même              dans les magasins et à proposer des solutions où les produits sont pris dans les magasins et le                 paiement s'effectue par ailleurs. En gros, dans ces magasins, il n'y a plus de caisses et cela est un          concept innovant.

      Des tests sont actuellement faits par différents distributeurs que ce soit Amazon Go aux

      Etats-Unis, ou bien plus proches de nous, Carrefour ou Casino en France avant d'être déployés plus         globalement.

 

  • Le processus d’innovation comporte différentes étapes et aboutit souvent à des échecs notamment en termes de commercialisation. 

       La possibilité d’échouer fait partie intégrante des processus d’innovation, autrement dit elle                      nécessite aussi un leadership bien particulier qui ne pénalise pas les échecs mais au contraire les              valorise et les encourage.

 

  • Une innovation peut aussi bien aboutir à une rupture complète des produits et service offerts par l’entreprise – dans notre exemple, il n’y a plus de paiement dans les magasins de commerce de détail- ou bien à une nouvelle utilisation des produits ou services existants – par exemple les trottinettes ou vélos en libre service, le co-voiturage avec Blablacar.

Je conclurai en disant que l’innovation est un processus qui requiert un leadership particulier pour aboutir et nécessite de remettre en cause les modèles existants dans un processus bien cadré. Les technologies numériques et les données sur le comportement des clients sont utilisées dans les processus d’innovation mais ils sont un moyen pour faire aboutir les démarches d’innovations.

Finalement, si la transformation numérique doit être organisée et mise en place au sein de l’entreprise, il est parfois préférable d’externaliser l’innovation sous des formes diverses dans les entreprises (nouvelle entreprise, accélérateurs, achat de start-ups)

En effet dans les structures dites "classiques" qui sont souvent organisées en silo et où les processus opérationnels et de support sont strictement définis, le « think different » inhérent à la démarche d’innovation a peu de chances d’aboutir.

Le leadership est également souvent concentré sur la gestion des processus opérationnels et leur amélioration, et non pas sur leur remise en cause.

C’est certainement un des enjeux de ces entreprises et multinationales dans les années à venir car elles sont actuellement "disruptées" par des nouveaux entrants dont le leadership entrepreuneurial et l'agilité leur permettent d'innover plus simplement et de gagner des parts de marchés rapidement.

 

S'il ne fallait que quelques exemples, citons Amazon dans la distribution qui fragilise toutes les grosses enseignes telles que Wallmart désormais en grande difficulté, et pourquoi pas également Saleforce avec son CRM ultra ouvert et en location mensuelle qui a radicalement fait évoluer les éditeurs traditionnels tels que SAP, les loisirs avec GetYourGuide et enfin la mobilité avec CityMapper, Whim et bien sûr Tesla.

Ce sujet vous passionne ? Alors lisez également mon article sur l'innovation et la technologie💡.

Novembre 2019, Stéphanie Fontugne