top of page
  • Photo du rédacteurStéphanie

Bilan carbone : épisode 1, qu'est-ce-qu'un bilan carbone?

Dernière mise à jour : 3 avr.


Mesurer votre empreinte carbone est la première étape pour réduire votre dépendance aux énergies fossiles et assurer la résilience de votre entreprise, tout en contribuant positivement à limiter la catastrophe climatique.

Qui dit dépendance, dit vulnérabilité pour votre entreprise, avec notamment la hausse du prix de l'énergie et des matières premières, les risques de rupture de vos chaines d'approvisionnements du fait des catastrophes naturelles. Sans parler de la difficulté progressive à trouver des financements abordables, et des exigences de vos clients.


Or mesurer vos émissions de carbone sur l'ensemble de vos activités est la première étape pour vous permettre d'agir et de mettre en oeuvre des plans de transitions et d'adaptation pour réduire vos émissions, et par cela même limiter votre vulnérabilité.


L'objectif de cet article est de vous aider à sélectionner la solution digitale "bilan carbone" adapté aux besoins et à la maturité de votre entreprise.

L'analyse est construite en 3 parties que vous pouvez lire indépendamment les unes des autres :


  • Avant de parler outil, nous évoquerons rapidement, ce qu'est un bilan carbone, et comment il se calcule.

C'est l'objet de l'article détaillé, ci-dessous.

  • Puis, nous vous évoquerons les questions à vous poser afin d'identifier les bons outils et prestataires pour satisfaire vos besoins.

  • Enfin, nous décrirons les différentes solutions à disposition sur ce marché, qui ressemble au far-west. En effet, chaque semaine, un nouveau prestataire propose sa solution, soit-disant technologique, flexible, ergonomique et couvrant tous vos besoins.



Pour un résumé rapide des outils à disposition, consultez cet article.


Comme le disait un économiste bien connu " si on ne mesure pas les choses, on ne peut les améliorer" (Peter Drucker)

Alors, commençons par le début !


Photo Canva pour Boostpartners


EPISODE 1


1. De quoi parle-t-on exactement lorsque l'on parle de "bilan carbone"?


- Le quoi?


En gros, il s'agit de mesurer les émissions de gaz à effet de serre émises directement (exemple le chauffage de vos locaux et entrepôts) ou indirectement par vos activités, sur l'ensemble de votre chaîne de valeur : de l'extraction des matériaux utilisés, à la fabrication de vos produits et services et leur utilisation, en passant par la gestion de vos déchets et vos transports.


C'est le pendant de votre comptabilité financière qui restitue l'ensemble de vos transactions par le biais d'un bilan comptable exprimé en monnaie (Euro, Dollar, Franc Suisse).

De son côté, le bilan carbone mesure les émissions produites par vos activités et donc votre impact sur la hausse des températures en traduisant tous vos processus, vos activités opérationnelles, vos investissements en émissions de gaz à effet de serre.

Il comptabilise des flux, et fait partie de la comptabilité environnementale qui enregistre en plus, la dette que votre société a vis à vis du climat.


En gros avec un bilan d'émissions carbone, toutes les activités de votre entreprise sont mesurées et restituées en Tonnes équivalent CO2 grâce à des mesures directes de vos émissions - par exemple avec des capteurs- ou encore grâce à des calculs effectués sur différents types de données et les facteurs d'émissions correspondants.


Différents gaz à effet de serre sont ainsi mesurés (Protocole de Kyoto) :

  • le dioxyde de carbone (CO 2) ;

  • le méthane (CH 4) ;

  • le protoxyde d'azote (N 2 O) ;

  • l'ensemble hydrofluorocarbure (HFC) et perfluorocarbure (PFC) ;

  • l' hexafluorure de soufre (SF 6) ;

  • le trifluorure d'azote (NF 3).

Un bilan carbone peut être fait au niveau de votre entreprise, et aussi au niveau de vos produits ou services - sur l'ensemble de leur cycle de vie-, sur vos projets ou sur vos investissements.

Dans cet article, nous parlons de bilan effectué sur votre entreprise.



- Les méthodes ?


Comme en comptabilité financière et pour établir votre bilan comptable, il existe de nombreux "standards" ou plutôt méthodes pour construire un bilan de vos émissions notamment :

  • Bilan GES & Bilan carbone® de l'Ademe utilisé en France.

  • GHG Protocol : le plus utilisé et recommandé en Europe, en Suisse et aux USA dès lors que vous avez des obligations de reporting dans ce domaine.

  • ISO 14064 : il est le référentiel sur lequel se fondent la méthode bilan carbone® et le GHG Protocol.

  • CDP : il est construit sur des questions et est qualitatif.

Par ailleurs, des référentiels spécifiques sur le transport, les matières ou les secteurs d'activité existent également qui complètent les différents standards mentionnés plus haut.


La bonne nouvelle, c'est que tous ces standards ont besoin des mêmes types de données opérationnelles (primaires, secondaires, extrapolées) pour leur calcul, même si leur traitement peut différer sur certaines dimensions bien identifiées (ex actifs).

Aussi, la donnée est essentielle, et de sa qualité dépendent la fiabilité et l'exactitude du bilan des émissions.

Le but ici n'est pas de rentrer dans le détail de ces standards ou de qualifier la donnée.


Terminons ce chapitre en indiquant que progressivement, et comme pour les bilans financiers, des audits devraient aussi être demandés sur les bilans d'émissions carbone dans les années à venir.



- Les dimensions d'un bilan carbone?


Il existe 3 périmètres pour établir un bilan de vos émissions de carbone - appelés scope 1, 2 et 3-, dont le détail est ici présenté. Notons que l'évolution récente du référentiel ISO 14064-1 restitue le bilan des émissions en 6 catégories contre 3 dans le GHG Protocol, mais la différence réside uniquement dans la restitution car les postes d'émissions restent les mêmes entre toutes les méthodes. Le Bilan GES français a aussi évolué et ne parle plus de scope.


Source GHG protocol_détail scope 1-3


Faisons simple, l'essentiel de vos émissions se situe normalement dans le scope 3 -dépendant de vos activités, elles représentent plus ou moins les 2/3 du total de votre bilan d'émissions-.

Le scope 3 est certes plus difficile à mesurer, mais c'est aussi la dimension sur laquelle le potentiel de réduction de vos émissions, est le plus élevé.


Aujourd'hui, les standards recommandent de mesurer le scope 3, mais ne le rendent pas encore tous obligatoire (excepté en France en 2023, pour le bilan GES), sauf si vous souhaitez vous engagez auprès de la SBTi et que votre entreprise appartient à certains secteurs d'activité et a une taille importante. Les réglementations à venir en Europe (CSRD), et aussi les standards de l'ISSB - IFRS S1/S2- devraient progressivement rendre le scope 3 obligatoire lorsque l'on parle de bilan carbone.


Sur les réglementations à venir en termes de reporting extra-financier et le scope 3, c'est ici.


- A quoi ressemble un bilan carbone?


Un bilan carbone est une restitution détaillée, et par poste de l'ensemble de vos émissions de gaz à effet de serre et les exprime en Tonne équivalent C02.

Il peut être à la fois basé sur vos données de l'année, et sur vos prévisions ou sur vos budgets.


Il vous permet ainsi d'analyser l'origine de vos émissions dans le détail et leur importance - achat matières première (ex aluminium, acier), transports (ex origine destination), packaging, production, déplacements collaborateurs, utilisation de vos produits etc....


Comme pour votre bilan financier, votre bilan carbone peut être restitué par entité légale, activité, site et s'adapter à votre structure d'activité et votre gouvernance.

Il peut donc suivre votre structure analytique.


Et bien sûr, comme pour tout bilan, il n'a d'utilité que par l'analyse et les décisions qui suivront pour l'améliorer : en l'occurence réduire vos émissions afin de limiter vos risques et réduire votre dépendance aux énergies fossiles (charbon, petrole, gaz).


En résumé, disposer d'un bilan carbone est la première étape pour vous permettre de transformer vos risques en opportunités, grâce à la mise en place d'une stratégie et de plan d'actions bas carbone.


L'objectif étant de limiter la hausse des températures à +1,5°-2° - conformément aux Accords de Paris - pour conserver une planète habitable pour les générations futures.

C'est donc sur cette trajectoire que vos plans de transitions devraient être établis puis leur mise en oeuvre mesurée.


Et bien sûr, c'est là que tout commence !



Voici quelques exemples de restitutions graphiques.


Bilan carbone, Episode 2: les questions à se poser.


Bilan carbone, Episode 3: les solutions sur le marché.
















85 vues0 commentaire

コメント


bottom of page