• Stéphanie

Bilan carbone : épisode 3, les solutions digitales actuelles.

Dernière mise à jour : 9 sept.


Mesurer son empreinte carbone est la première étape pour réduire votre dépendance aux énergies fossiles et assurer la résilience de votre entreprise, tout en contribuant positivement à l'urgence de la transition énergétique et à la limitation des effets desasteux du réchauffement climatique sur votre activité.


Citons en vrac parmi ces effets, la hausse des prix de l'énergie, des matières premières, et les ruptures des chaines d'approvisionnement ou de logistique liés aux catastrophes naturelles, et encore les réglementations actuelles et à venir, voire enfin la pression de vos clients.


L'objectif de cet article est de vous aider à sélectionner l'outil bilan carbone, le mieux adapté à vos besoins.


Nous avons construit notre analyse en trois étapes:


  • Dans la première étape et avant de parler outil, nous évoquerons rapidement, ce qu'est un bilan carbone, comment il se calcule et surtout à quoi il sert.

C'est l'épisode 1 et, le voici.

  • Puis, nous vous proposerons des questions à vous poser pour identifier les bons outils et prestataires.

C'est l'épisode 2 et, pour y accéder c'est ici.

  • Enfin nous vous décrirons les différentes solutions à disposition sur ce marché, qui ressemble un peu au far-west tant les acteurs y voient "la poule aux oeufs d'or".

Et, chaque semaine en effet, un nouveau prestataire propose sa solution, soit-disant technologique, flexible, ergonomique et couvrant tous vos besoins.


Le marché des solutions digitales "bilan carbone", est l'objet de cet épisode 3, ci-dessous.


Pour un aperçu rapide des outils à disposition, consultez cet article.


Comme le disait un économiste bien connu " si on ne mesure pas les choses, on ne peut les améliorer" (Peter Drucker)


EPISODE 3


3. Quelles solutions digitales pour établir votre bilan carbone?


L'établissement de bilans carbone est un marché en plein boom, notamment du fait des réglementations actuelles et à venir qui obligent les entreprises et aussi les acteurs du système financiers à les établir.

De nombreux financements en Europe, aux USA et en Suisse sont disponibles pour les intervenants sur ce marché, qui y voient donc "une vraie poule aux oeufs d'or".


Il convient donc d'être vigilants car les prestataires de solutions sont nombreux et comme dans tout nouveau marché, ils sont plus ou moins sérieux.

Leurs solutions technologiques qu'ils proclament utiliser API, IA, algorythmes et aussi statistiques liées secteurs d'activités, peuvent être de véritables écrans de fumée.


Or, une fois votre prestataire de solutions Bilan Carbone sélectionné, vous ne changerez pas si simplement de solutions, comme c'est d'ailleurs le cas pour votre logiciel de comptabilité financière.


Alors n'hésitez pas à donner des réponses aux questions précédentes car elles vous permettront d'identifier les solutions adéquates pour votre entreprise.


Sur le marché, sont présents 3 types de prestataires que l'on peut résumer ainsi:


Exemples de solutions disponibles sur le marché_Etude Boostpartners.


- 1. Les solutions simples et rapides.


Elles vous permettent d'obtenir un bilan carbone à un niveau souvent global (exemple société, consolidé, scope) et ne vont pas dans le détail de votre scope 3 (sauf pour les déplacements de collaborateurs).

Vous aurez ainsi une première vue d'ensemble de vos émissions avec un niveau de granularité limité et pourrez mettre en place des plans d'action de réduction sans toutefois pouvoir agir avec fiabilité sur vos achats de matières, transports ou produits et services.


Ces solutions conviennent pour les petites structures, les activités de services (ex conseil), les entreprises qui n'ont pas accès à leurs données opérationnelles (Tonnes, Kwh, m3, kg déchets) ou celles qui veulent passer le moins de temps possible sur le bilan carbone et juste voir approximativement où elles en sont.


Elles ne conviendront pas (ou bien moins) aux entreprises qui souhaitent agir sur leur scope 3, s'engager dans une démarche SBti (Net-Zero) ou celles soumises à des réglementations diverses (exemple cap/trade/marché carbone/VCM, reporting extra financier).


La plupart des prestataires fournissent un accompagnement aux entreprises et du conseil pour la prise en charge de leur outil ou des explications sur la collecte des informations à fournir/entrer.

Ils disent aussi avoir des "experts carbone" spécialistes de votre secteur d'activité qui peuvent aussi vous accompagner dans votre stratégie bas-carbone.


Ces services sont ou non compris dans leur prix de base.



- 2. Les solutions technologiques plus "complètes".


Ces dernières ont en commun de proposer en "version de base":


- Le calcul du scope 3 sur la base de vos données opérationnelles.


- Flexibilité de structure d'entrées et de restitution des données comptabilité carbone.


- Transparence et traçabilité des postes et détail d'émission (méthode utilisée, fiabilité des données, production de "General Ledger" ) notamment pour faciliter les audits et certification.


- Possibilité d'accéder à des services ESG complémentaires actuels (ou à venir): par exemple reporting extra-financier complet, offset (marché reglementé/VCM), mise en place stratégie ESG, plan de réduction émissions de gaz à effet de serre et suivi.

Il convient d'imaginer ces "plateformes" comme des suites de services ESG intégrés dans lesquels le calcul de l'empreinte carbone ne constitue qu'un élément.


- Capacité à suivre en temps réel l'ensemble des résultats (prospection inclus) et plan d'actions grâce à des connections API.



Simplifions:


  • Ces solutions s'adressent à des entreprises plus grandes et qui ont les compétences internes - ou souhaitent les développer- pour non seulement utiliser ces outils digitaux mais aussi pour intégrer des stratégies bas carbone dans leur stratégie globale.


  • Ces outils sont simples d'utilisation mais restent plus sophistiqués que les outils mentionnés plus haut et peuvent être "comparés" à des ERP pour la partie ESG.

Le bilan carbone ou comptabilité carbone n'est en effet qu'une "brique" des modules proposés.


  • Ils utilisent le GHG protocol dans la pluplart des cas et, le reporting TCFD/SASB.

Aussi dans le cas de réglementation particulière dépendant de la localisation (exemple bilan GES utilisant méthode Bilan Carbone® Ademe, reporting CSRD européen), il convient d'être vigilant.


  • Les prestataires sur ce segment de marché restent jeunes et se développement vite grâce à des levées de fond importantes ou des rachats par des groupes plus grands (notamment américains).

Il convient donc de vous assurer qu'au delà de leur "facade" de communication, ils ont une "présence" européenne notamment avec des équipes auxquelles vous pourrez parler lorsque vous le souhaiterez.

Et, aussi pour intégrer les évolutions réglementaires européennes par exemple sur le reporting extra financier obligatoire pour les entreprises européenne de +250 personnes dès 2023 et +de 10 personnes en 2026.


Pour plus de détail sur la réglementation, c'est ici.


  • Leur prix est plus élevé que les solutions précédentes et peut aussi comprendre un accompagnement et du conseil sur la prise en main de la solution, la collecte de données et les plans d'actions.


3. Les "entre-deux"


Ce sont des fournisseurs d'outils comptabilité carbone qui proposent "en supplément" et sur la base de "module complémentaire" un calcul plus précis de votre scope 3.


Ils s'orientent aussi du fait de l'émergence d'une réglementation européenne plus contraignante sur le reporting extra-financier (CSRD), ou de la responsabilité élargie du producteur (EPR), voire l'élargissement des marchés carbone, vers des services complémentaires.


Leur positionnement d'origine était d'offrir des solutions simples et rapides - autrement dit avec un calcul de scope 3 basé sur des données monétaires uniquement et, une structure de restitution des données succinte- et devant la maturité grandissante des entreprises à ces enjeux, ils font évoluer leur modèle d'affaires.


Leur réussite dépendra de la rapidité avec laquelle ils pourront faire évoluer leurs outils et convaincre.


Notons que leur positionnement en termes de prix manque parfois de transparence et peut suprendre.

Soulignons aussi, que l'intégration automatique des données (exemple API), leur restitution avec la structure de gouvernance nécessaire, les calculs prospectifs font aussi partie des points de vigilance que nous recommandons.



- Question subsidiaire ? Et quid des éditeurs ERP et Best-Of-Breed comptables ?


Bonne question, et c'est assez incroyable que ces derniers soient encore absents de cette activité, tant les informations de base traitées pour établir un bilan carbone, figurent normalement dans leurs outils.

Evidemment, si l'information saisie est complète (ex fichiers fournisseurs, nature, quantité etc...).


Cela serait tellement simple d'intégrer dans les transactions, les factures, fichiers fournisseurs traités en comptabilité, toutes les informations opérationnelles nécessaires au calcul du bilan carbone. Et de les automatiser.

Les logiciels de comptabilité financière le permettent en général mais hélas, les entrées telles que - matières, Tonnes, quantité, kmh - ne sont pas faites, car elles sont non-monétaires.

Un petit rappel pour intégrer la donnée lors de l'intégration de la commande, livraison ou de la facture en comptabilité , et le bilan carbone pourrait être produit en même temps que le bilan financier! Mais non.


Cela étant dit:


- SAP a développé une application permettant d'aller chercher les informations nécessaires à l'automatisation du bilan carbone dans ses différents modules ERP.

Tant mieux car tout est là.

- Microsoft communique sur sa solution et en parle beaucoup.

- Le spécialiste du CRM Salesforce aussi, mais après échanges de mails et conversations téléphoniques, nous n'avons pas pu tester leur solution.


Conclusion


Comme pour la comptabilité financière, le choix d'un outil pour mesurer ses émissions de gaz à effet de serre n'est pas simple.


Trop sophistiqué, vous utiliserez 20-30% de ses fonctionnalités.


Sous-dimensionné par rapport à vos besoins, vous n'atteindrez pas les objectifs visés, crisperez vos équipes et devrez investir dans un nouvel outil rapidement.

Vous perdrez du temps, de la motivation et de la crédibilité. Et bien sûr de l'argent.


Les questions plus haut, vous aideront à identifier les prestataires qui vous satisferont.


Et, pour en savoir encore plus sur les prestataires de solutions ou les bilans carbone en général, contactez-nous.


Bilan carbone : épisode 1, qu'est-ce-qu'un bilan carbone, comment est-ce calculé?

C'est ici.

Bilan carbone : épisode 2, les questions à se poser absolument avant la sélection de l'outil. C'est là.




















20 vues0 commentaire