#VivaTech : La SNCF présente son nouveau fonds d’investissement, 574 Invest

20.05.2019

Le groupe ferroviaire français a annoncé le lancement de 574 Invest, un nouveau fonds d’investissement. Dédié aux jeunes pousses spécialisées dans les nouvelles mobilités et les technologies de l’industrie du futur, il a pour mission de les accompagner et de leur permettre d’accélérer leur développement. 

 

 

Lors du salon VivaTech, TOM a rencontré Christophe Fanichet, Directeur Général 574 Invest chez SNCF.

 

Qu’est-ce que 574 Invest ?

 

Pour le projet 574 Invest, nous avons travaillé sur la gestion des fonds de la SNCF. Après avoir appris à faire de l’investissement, nous avons décidé de rassembler l’ensemble des participations du groupe en une seule et même entité.

 

574 Invest est donc le fonds d’investissement du groupe SNCF destiné aux jeunes entreprises spécialisées dans la mobilité du futur.

 

Pourquoi avoir choisi de créer votre propre fonds d’investissement ?

 

Grâce à 574 Invest, nous ouvrons la possibilité de financer nous-mêmes des startups ou PME et non plus de devoir passer par des fonds.

 

Cela nous permet d’être plus autonomes et de développer nos participations auprès des jeunes entreprises. Au delà de l’aspect financier, nous aurons un rôle de conseiller pour les business unit et de protecteur pour les jeunes pousses. Nous sommes là pour les accompagner.

 

Quel est votre objectif ?

 

Accélérer l’intrapreunariat et permettre à nos talents de s’exprimer et de développer des pépites. Nous proposons de l’investissement direct, indirect et intrapreunarial.

 

Pour nous, c’est extrêmement important. Chez SNCF, 574 Invest a pour mission d’aider au développement de la mobilité du futur, à valoriser nos actifs et à améliorer la performance de l’entreprise. L’enveloppe annuelle est de 160 millions d’euros, pour le moment.

 

Quelles sont les technologies dans lesquelles vous souhaitez investir tout particulièrement ?

 

L’ioT, l’IA ou bien encore toutes les technologies relatives à la télécommunication telle que la 5G par exemple. L’objectif final pour nous est que notre investissement soit utile au développement du réseau de la SNCF.

 

Cela va donc toucher toutes les solutions susceptibles de faire avancer le secteur de la mobilité. Cependant, nos investissements seront toujours minoritaires. Nous ne souhaitons pas prendre de majorité dans les parts des entreprises mais simplement les aider à accélérer leur développement.

 

TOM

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Les constructeurs automobiles allemands inquiets de l’arrivée de Tesla sur leurs terres

18.11.2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives