Pour récupérer des données de leurs clients .... les CFF planchent sur l'occupation des trains

 
L'ex-régie fédérale veut mieux pouvoir indiquer les emplacements les moins occupés dans les convois. Mais les passagers devront livrer davantage de données. Le but est aussi d'avoir une meilleure compensation lors des retards.
 

Les CFF mènent un projet sur l'occupation des trains, rapporte dimanche la NZZ am Sonntag. Une nouvelle technologie doit indiquer aux passagers les parties du convoi les moins occupées. Mais le système requiert plus de données des passagers pour fonctionner correctement.

 

Le patron des CFF, Andreas Meyer, veut ainsi lancer des offres plus avantageuses contre l'échange de données sur les trajets effectués par les voyageurs. «Nous devons mener de nouvelles discussions sur les droits des clients et mieux compenser les retards qu'avec un bon pour un café, déclare-t-il dans le journal. Actuellement, un détenteur d'abonnement ne peut pas prouver qu'il était dans un train en retard.

 

S'il avait enregistré son voyage, il pourrait prétendre à une compensation», explique Andreas Meyer.

 

20 Minutes

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

La stratégie de la SNCF pour devenir un acteur important dans le MaaS

22.10.2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives