• Stéphanie

Peut-on sauver la planète avec de petits gestes ?

Le réchauffement climatique est bien là et ses conséquences sont dramatiques entre autres pour notre santé, la biodiversité et l'ensemble des ressources naturelles.

Limiter notre dépendance aux énergies fossiles devient donc une priorité si l'on souhaite conserver une planète vivable pour tous et par cela même, atteindre les objectifs de l'Accord de Paris signés par près de 200 pays en 2015.


Acteurs du système financier, entreprises, gouvernements, régulateurs sont évidemment concernés car sans leurs actions urgentes et concrètes, la limitation de la hausse des températures à +1,5 degrés n'est que promesse.

Et comme le rappelle le dernier rapport du GIEC, nous sommes bien loin du compte en termes d'actions.


Et nous ? que pouvons nous faire en tant que citoyen-consommateur pour limiter nos propres émissions carbones et baisser notre empreinte carbone ?


Quel impact pouvons nous avoir individuellement, notamment sur nos postes d'émission les plus importants : logement, transports et mobilité, alimentation, consommation ?


C'est l'objet de l'excellent Podcast CHALEUR HUMAINE, qui reçoit Sophie Dubuisson-Quellier sociologue à Sciences Po, chercheuse associée à l'IDDRI et directrice de recherche au CNRS,. Elle a écrit l'ouvrage La consommation engagée (Presses de Sciences Po) . Elle est membre du Haut conseil pour le climat et présidente du conseil scientifique de l’ADEME, l’agence qui aide le gouvernement à mettre en oeuvre la transition.


Bon Podcast ! C'est ici !


Et plus encore et avec quelques chiffres, sur ce que pourrait être notre contribution en tant que citoyen-consommateur, aux enjeux de transition climatique avec l'étude du cabinet de conseils Carbone 4.

C'est là, cette fois et très bonne lecture.







8 vues0 commentaire