• Stéphanie

La "ville google" à Toronto face à la mobilisation citoyenne


Bianca Wylie a le sens de la formule : " tour de passe-passe digne des meilleurs magiciens" un "hold-up" pour privatiser la ville. En effet, la technologie ne serait qu'un alibi selon Bianca Wylie pour passer sous le joug du mastodonte Alphabet et de sa filiale Sidewalks qui a remporté l'appel d'offre de l'aménagement du quartier Quayside.

La ville numérique requiert en effet de vrais débats sur des éléments clefs tels que la gestion des données, leur propriété, leur utilisation. Et cela doit être le résultat de consultations des citoyens qui sont au coeur des enjeux de ces villes intelligentes.

L'exemple de Toronto en un clic :

https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/12/23/a-toronto-bianca-wylie-defie-google-et-sa-ville-connectee_6023873_3232.html

Article du Monde

#pointdevue